Retour à la recherche

 

 

Straumann

Straumann


1er forum d'implantologie straumann - fiabilité de l'implantologie orale : une réalité au quotidien

 



 Imprimer la fiche pratique : 1er forum d'implantologie straumann - fiabilité de l'implantologie orale : une réalité au quotidien

Télécharger la plaquette originale : 1er forum d'implantologie straumann - fiabilité de l'implantologie orale : une réalité au quotidien     


   

 

 

   

Partager sur vos réseaux sociaux

Public concerné

2 Jours

avant le 1er Juin : Chirurgien-dentiste 195 € / Prothésiste 125 € / Etudiant 125 € - Après le 1er juin : Chirurgien-dentiste 290 € / Prothésiste dentaire 150 € / Etudiant 150 €

Modes de formation

  • Développement professionnel (Formation continue, diplômante ou non diplômante)

Type d'évènement

Conférence, séminaire

Prochaines sessions

  • Contacter la société

Pré-requis

Dentistes et prothésistes

 

Programme

Programme/ Conférenciers/ Soirée événement/ informations pratiques sur
www.forumstraumann2014.org

Programme

Jour 1 (11H00-18H15)

OUVERTURE DU CONGRES par Thierry GUILLARD- Directeur Général Straumann France


IMPLANTS ETROITS: QUELLE INDICATION? QUELLE INNOVATION? QUEL AVENIR?
Par Emmanuelle ETTEDGUI
Les implants étroits sont des implants de faible diamètre, inférieur ou égal à 3,5 mm. Ils sont utilisés pour des espaces osseux et/ou prothétiques réduits. Cependant, ils sont souvent considérés comme fragiles et associés à des risques de fracture. C’est pourquoi l’industrie a travaillé sur un nouvel alliage plus performant mécaniquement sans modifier l’état de surface compatible à une ostéo-intégration fiable. Qu’en est-il ? Dans quelles situations cliniques pourrons-nous le mettre en application ? Quelles sont les perspectives d’avenir ?


PEUT-ON REDUIRE LA LONGUEUR DES IMPLANTS UTILISES ?
Par Philippe BIDAULT
Il est un dogme selon lequel plus les implants sont longs et meilleur serait le résultat. Mais, dans les cas de résorption osseuse avancée, la mise en place d’implants est limitée par la hauteur d’os disponible et les obstacles anatomiques. Se pose donc la question des implants courts. Cette présentation s’attachera à présenter les résultats des implants courts- et même ultra-courts,-pour démontrer comment, chirurgicalement et prothétiquement, mettre en pratique avec fiabilité cette solution pertinente.


20 ans d’EVOLUTION de l’ANCRAGE IMPLANTAIRE
Adapter le choix de l'implant aux caractéristiques du site implantaire
Par Pierre MARIN
Les taux de survie implantaire ne semblent pas significativement différents de ceux publiés
par ADELL (1980) malgré les évolutions technologiques apportées au système implantaire.
Celles-ci, corrélées à une approche biologique du traitement implantaire, ont permis d’élargir son champ d’application et de répondre à des indications cliniques de plus en plus complexes.

A partir de l’analyse de la littérature, de notre propre expérience clinique et de nos résultats,
nous essaierons de répondre aux interrogations suivantes :
• existe-t-il un type d’implant spécifique pour une indication précise?
• devons-nous avoir la même attitude thérapeutique, en terme de préservation osseuse,
face à un os mature et un site régénéré?
• quelles sont les alternatives aux greffes dans les volumes osseux réduits?


EXIGENCES ESTHETIQUES ET IMPLANTOLOGIE
Par Nicolas LEHMANN
Le succès esthétique en implantologie est obtenu lorsque les tissus péri-implantaires et la(les) dent(s) remplacée(s) par les implants imitent l’aspect naturel des tissus et de la dent originels sur le plan de leur forme, de leur couleur, de leur texture, de leur taille….
Ce succès esthétique résulte de différents paramètres :
-une sélection précise du patient en fonction des compétences cliniques du praticien
-une évaluation précise des facteurs de risques esthétiques
-un positionnement tridimensionnel adéquat des implants
-une sélection appropriée du diamètre des implants
-le développement du profil esthétique grâce à l’utilisation de prothèse provisoire
-la réalisation d’une prothèse non iatrogène pour maintenir une santé péri-implantaire.
Tous ces aspects seront abordés et richement iconographiés au cours de cette communication.


APPORT DES NOUVELLES SOLUTIONS PROTHETIQUES TRANSVISSEES
Par Jérôme VAYSSE
Les protocoles de réalisation étape par étape d’une restauration prothétique transvissée seront abordés. Nous déterminerons également les cas où cette solution sera préférée en fonction de différents paramètres (implants unitaire ou multiples, hauteur prothétique, choix du patient, gain de temps au cabinet….)
Les apports des solutions transvissées seront développés et nous nous interrogerons sur le type de matériau à choisir en fonction des dents à réhabiliter et pourquoi faire le choix de l’usinage Straumann.


CHIRURGIE IMPLANTAIRE ASSISTEE PAR ORDINATEUR : POSSIBILITES ET LIMITES
Par Gary FINELLE
L’émergence des technologies numériques dans le domaine de l’implantologie pose la question de l’utilisation de la chirurgie guidée dans notre pratique quotidienne. À travers une approche clinique, cette présentation aura pour but de:
-Détailler le protocole de chirurgie implantaire assisté par ordinateur : de la phase de planification
virtuelle à la pose de l'implant.
-Passer en revue les bénéfices et les limites de la chirurgie guidée, dans les situations cliniques d’édentement unitaire, d’édentement partiel et d’édentement complet.

JOUR 2 (9H00-17H30)

CRITERES DE SUCCES POUR LES REHABILITATIONS IMPLANTO-PORTEES DANS LA ZONE ESTHETIQUE
Par German GALLUCCI
Le succès en dentisterie implantaire devrait idéalement être mesuré en fonction du résultat à long terme du complexe implant-prothèse dans son ensemble. Au cours de cette conférence, les considérations cliniques implantaires seront analysées dans le contexte de leur application aux restaurations esthétiques. Les risques encourus, la planification du traitement, les protocoles chirurgicaux et esthétiques de réhabilitation prothétique seront abordés en détail en fonction des différentes situations cliniques.
Cette présentation s’attachera à examiner les critères les plus fréquemment utilisés pour définir la réussite du traitement des réhabilitations implantaires en zone esthétique. Les paramètres au niveau de l'implant, des tissus mous péri-implantaires, de la prothèse, et de la satisfaction du patient seront abordés comme des indicateurs de réussite du traitement.
Les objectifs:
- Se familiariser avec les tendances actuelles de la dentisterie esthétique implantaire
- Évaluer les facteurs de risque associés à la planification du traitement
- Élargir les options de traitement en utilisant une approche sélective.

L’IMPLANTATION PRECOCE
Par Coralie SCHNEIDER
L’implantation de type II est définie comme le placement de l’implant environ 6 à 8 semaines après l’extraction, soit lorsque la cicatrisation des tissus mous est achevée et alors que la majorité des remaniements osseux a déjà eu lieu. Ce protocole d’implantation confèrerait à cette technique une bonne prédictibilité dans les cas où tous les facteurs de risque pour l’implantation immédiate ne sont pas maîtrisés, et sans pour autant attendre les temps de cicatrisation classiquement décrits.

DEMARRER EN CHIRURGIE IMPLANTAIRE : POURQUOI ? QUAND ? COMMENT ?
Par Thomas DOUILLARD
Aujourd’hui, l’implantologie n’est plus une simple solution prothétique réservée à une minorité mais elle est une alternative thérapeutique incontournable. Pourtant de trop nombreux praticiens ne la pratiquent pas voire ne proposent toujours pas la solution implantaire.
Quelles en sont les raisons? Quels sont les freins ? Quelles sont les solutions pour se lancer sereinement et avec succès dans l’aventure implantaire ?


PREVENIR L’APPARITION DES MALADIES PERI-IMPLANTAIRES PAR DES GESTES SIMPLES
A CHAQUE ETAPE DE NOS TRAITEMENTS
Par Séverine VINCENT-BUGNAS
Le résultat des thérapeutiques implantaires dépend incontestablement de la maintenance parodontale dentaire et péri-implantaire. Toutefois, la prévention des péri-implantites passe également par une bonne prise en charge des facteurs de risque de ces maladies, associée à un protocole chirurgical réfléchi et rigoureux.
Enfin, la conception d’une reconstruction prothétique facilitant le maintien de l’hygiène par le patient constitue un des éléments majeurs à respecter si l’on escompte la pérennité de nos traitements et la satisfaction de nos patients.

LES PERI-IMPLANTITES : QUEL TRAITEMENT POUR QUELLE LESION ?
Par Jean-François KELLER
Les péri-implantites sont des complications inflammatoires d’origine infectieuse responsables d’une lyse osseuse péri-implantaire.
Le traitement de ces péri-implantites dépend de l’étendue et de la sévérité des lésions péri-implantaires. Lorsque les destructions tissulaires sont trop importantes, le traitement chirurgical permet une meilleure désinfection de la surface implantaire. L’objectif principal de ces chirurgies est de rétablir une anatomie compatible avec la maintenance. La correction des défauts osseux peut se faire de manière résectrice ou régénérative.

PERSPECTIVES DE RECHERCHE EN IMPLANTOLOGIE ORALE EN 2014
Par Sylvain CATROS
Les innovations en implantologie orale découlent de nombreux programmes de recherches fondamentale, préclinique et clinique.
Ainsi les découvertes dans le domaine des biomatériaux ont permis d'améliorer les protocoles de reconstruction osseuse et de mettre au point des implants de diamètre et longueur réduits.
Les perspectives de recherche en implantologie orale sont nombreuses, notamment pour le développement de substituts tissulaires personnalisés ou pour la mise en place de protocoles de soins spécifiques chez les patients à risque médical.

Clôture du Forum

 

Infos complémentaires

LES CONFERENCIERS

PHILIPPE BIDAULT
Ex-assistant hospitalo-universitaire
Board du collège royal canadien
Board de l’académie américaine de parodontologie

SYLVAIN CATROS
MCU-PH Chirurgie Orale
UFR Odontologie de Bordeaux et Inserm U1026, Université Bordeaux Segalen
Pôle Odontologie et de Santé Buccale, CHU de Bordeaux

THOMAS DOUILLARD
Docteur en chirurgie dentaire
Attaché en parodontologie à la faculté de Clermont-Ferrand
Master de biologie orale (Université de Genève)
Exercice privé à Clermont-Ferrand (63)

EMMANUELLE ETTEDGUI
Docteur en chirurgie dentaire
Ex-assistante hospitalo-universitaire
Attachée au DU d’implantologie de Paris V- Membre ITI
Parodontie et implantologie exclusive Paris

GARY FINELLE
Docteur en chirurgie dentaire
Spécialisation post-universitaire en implantologie orale (Harvard School of Dental Medicine- Boston USA)

GERMAN GALLUCCI
Directeur du Département Régénération et Implantologie de la Harvard School of Dental Medicine (Boston-USA)
Membre de l'international Team for Implantology (ITI), de l'académie d'ostéo-intégration (AO-USA), de l'académie européenne d'ostéo-intégration (EAO), de la Greater New-York Academy of Prothesis (GNYAP) et de l'académie internationale de recherche dentaire (AIRD).

JEAN-FRANCOIS KELLER
Docteur en chirurgie dentaire
Ancien interne
Maîtrise des Sciences Biologiques et Médicales
CES de Parodontologie - CES d’Odontologie Chirurgicale
Ancien assistant Hospitalier Universitaire
Attaché des Hôpitaux
Exercice privé à Vienne (38)

NICOLAS LEHMANN
Docteur en chirurgie dentaire
Ancien interne des Hôpitaux de Paris
Ancien assistant Hospitalo-Universitaire
DEA Biologie de l’os des articulations et de biomatériaux des tissus calcifiés
Docteur de l’Université Claude Bernard Lyon 1 (Thèse d’état de 3ème cycle)

PIERRE MARIN
Docteur en chirurgie dentaire
Ancien assistant hospitalo-universitaire
CES de parodontologie
DU de parodontologie et d’occlusion (Toulouse)
DU d’implantologie basale (Nice)
Certificate in Periodontology et d’Implantology (Philadelphie – USA)
DU de Réhabilitation maxillo-faciale (Paris)
Exercice exclusif en paro-implantologie (Bordeaux)

CORALIE SCHNEIDER
Docteur en chirurgie dentaire
Certificat en dentisterie implantaire (Harvard School of Dental Medicine- Boston USA)
Certificat d'études spécialisées en physiologie orale- spécialité: anatomie -physiologie ( Paris V)
Exercice Privé à Paris (75006)

JERÔME VAYSSE
Prothésiste dentaire
Formateur national Straumann Lab-Academy

SEVERINE VINCENT-BUGNAS
Docteur en chirurgie dentaire
Maître de conférences des Universités
Praticien hospitalier en Parodontologie (Nice)
Ancien interne des Hôpitaux de Lyon
DU d’implantologie- CES de parodontologie

 

Lieu de la prestation

Lieu public (salle, auditorium, hôtel, congrès...)
BORDEAUX - Palais de la Bourse - 17 place de la Bourse - 33000 BORDEAUX

 

Proposée par

Straumann

 

Adresse : 3 RUE DE LA GALMY CS70264 CHESSY 77701 MARNE LA VALLÉE CEDEX 4

 

Site internet : http://www.straumann.fr

 

Service client : FRÉDÉRIQUE BERTRAND - frederique.bertrand@straumann.com

 

Téléphone : 01-64-17-30-09

 

Structure juridique : Industrie dentaire

 

Lieux des prestations :

France

 

Autres formations